• logo3.png
  • LogoOfficiel_MaitreData.png
  • slide2.jpg
  • slide3.jpg
  • slide5.jpg
Les articles

généré par :

MaitreData

En savoir plus !

Juristes et LegalTech : une collaboration gagnante

collaborer

Lorsque la révolution numérique bouscule le paysage juridique traditionnel et que certaines tendances de marché émergent, il est rassurant de rappeler que les changements induits par la justice prédictive ont vocation à servir l’activité juridique et non le contraire. Il n’existe pas et il n’y aura pas de phénomène d’uberisation des professionnels du droit.

Les juriste et avocats ont plus que jamais leur place dans le nouveau paysage juridique en construction !

Les nouveaux acteurs ont besoin des anciens et réciproquement pour le plus grand intérêt des consommateurs de droit.

Il serait naïf de nier le changement de distribution du modèle actuel mais les plateformes resteront aux services des juristes et non l’inverse tant que certaines compétences techniques ne sont qu’au stade d’idée seulement.

 Pendant ce temps, le meilleur des deux univers cohabitera ensemble afin d’offrir des services juridiques de qualité :

Les plateformes pourront toujours compter sur l’échange, l’extraction et l’empathie des juristes professionnels et ces derniers ; pourront dégager du temps en se reposant sur la fiabilité, la rapidité et l’objectivité des algorithmes.

 

1° L’échange

Beaucoup diront que les meilleurs juristes sont ceux qui posent les bonnes questions avant d’apporter les réponses.

Le vrai défi réside d’ailleurs bien souvent dans la formulation et l’identification des problématiques, plus que dans la fourniture de documents ou de contrats stricto-sensu.

L’intérêt de cet effort d’interprétation est de préciser les objectifs de son interlocuteur et il n’est pas inutile de rappeler que le juriste peut faire preuve d’imagination certes dans la solution apportée, mais aussi dans l’identification du contexte et de la problématique.

2° L’extraction

C’est lors de ces échanges informels qu’une grande partie de l’extraction de données brutes s’opère. L’orientation de la discussion, sa direction est évidemment un marqueur de ce qui inquiète véritablement le justiciable.

Comprendre et interpréter le contexte reste à ce stade une compétence qui ne peut évidemment être remplacer.

3°L’empathie

Le Juriste va devoir mettre en avant ces compétences sociales et non technique. Il devra reconnaître et comprendre les sentiments des justiciables.

Le juriste devra plus que jamais savoir écouter et décrypter les émotions qui permettent de connaître davantage les véritables besoins des consommateurs.

idee

La machine quant à elle saura indéniablement se rendre indispensable pour des qualités que seule elle sera alors en mesure d’offrir.

A° La fiabilité et objectivité

Les qualités des Juristes seront aussi leurs défauts, il n’est pas toujours aisé de faire preuve d’empathie tout en ne tenant pas compte de soi et de ses croyances.

Là où le juriste devra faire preuve d’imagination pour parfaire sa perception de la situation, la plateforme s’efforcera de maintenir une nécessaire objectivité afin de minimiser un certain nombre de risques d’interprétation.

B° La rapidité

La rapidité d’exécution des algorithmes n’a là encore, pas vocation à nuire le juriste, au contraire, et il faut bien l’admettre, c’est précisément grâce à celle-ci que le juriste pourra dégager du temps pour faire preuve de créativité dans ces préconisations.

 

Enfin, la rapidité n’est rien sans l’expérience des professionnels et les plateformes devront passer par un temps non négligeable d’adaptation des algorithmes pour intégrer cette expérience dans leur offre. 

Vous voulez en savoir plus !

Les liens utiles

Une série de liens, utiles pour suivre les évolutions dans le secteur juridique.

Consulter les liens

 ,

Tél: 01 49 06 91 09

contact@tyr-legal.com

 © Tyr-Legal.fr 2015. Tous droits réservés.